La décharge d'Hyria

Subvention de NIS 7.7 millions pour la mise en œuvre d’une installation d’électricité verte

La décharge d'Hyria sera ainsi transformée en centre écologique

Le Ministre de l'Environnement du gouvernement précédent a accordé une subvention de NIS 7.7 millions à Arrow Ecology, une entreprise de services de management écologique, afin de créer un centre de traitement des ordures ménagères sur la déchage de Hiriya.

Cette ancienne décharge au sud-ouest de Tel-Aviv, qui a recueilli pendant des années les ordures de la ville, a été transformée en une station de transfert des ordures, un parc du recyclage et un centre d'éducation à l'environnement. La nouvelle unité traitera environ 200 tonnes d'ordures ménagères et produira 2MW d'électricité et 100 tonnes de compost par jour. Comme un nombre croissant d'Israéliens apprennent à bien trier leurs ordures ménagères, la qualité de celles-ci va aller en s'améliorant, et plus d'énergie sera produite.

La révolution du recyclage lancée par le Ministre de la Protection de l'Environnement Gilad Erdan a pour objectif de changer la vie des Israéliens. Les ordures, considérées jusque là comme une charge, deviennent une matière première pour produir de l'électricité verte à bon marché, en remplacement du charbon. "Israël a déjà enterré des milliards de shekels de cette matière première, il est temps d'arrêter cette folie."

Le ministère a déjà accordé NIS 12 millions pour la mise en place de 6 installations semblables durant les années 2013-14. Il sera alors traité 3200 tonnes d'ordures par jour, soit 65% du total des déchets organiques.

L'usine de traitement de Hyria utilisera un processus de digestion anaérobique capturant les gaz produits par la décomposition des déchets organiques par les bactéries en l'absence d'oxygène. Ces gaz produiront ensuite de l'électricité. Cette méthode reduit la pollution causée par les centrales thermiques et réduit la quantité de déchets à stocker dans les décharges.