Les seniors d’Herzliya protègent leur colline

En février 2016, la Société pour la Protection de la Nature en Israël (SPNI) a diffusé un tract appelant les retraités vivant à Migdal Haemek, Zichron Yaakov, Netanya, Herzliya et Mevasseret Zion à se joindre à son programme « Vétérans de la région » afin d’agir auprès de leurs municipalités respectives et d’apporter des améliorations écologiques dans leur ville. Les retraités intéressés à participer à ce programme suivraient un cours hebdomadaire sur l’environnement, la diversité biologique et les écosystèmes naturels, puis visiteraient les réserves naturelles locales avant de décider quels projets environnementaux ils voudraient entreprendre.

Tel Michal overlooking Herzliya Marina. Photo Arie Paldi

Durant l’année écoulée, de nombreux retraités ont répondu à cet appel et les résultats obtenus sont impressionnants. Par exemple à Herzliya, les retraités se sont attaqués à de nombreux projets d’urbanisation, par exemple une « forêt alimentaire », la protection d’une piste d’atterrissage qui devait être transformée en ensemble immobilier et la préservation de Tel Michal, un site de nature urbain dans le sud de la ville. 

 

Tel Michal, connu pour ses falaises de calcaire uniques en Israël, est aussi un riche site archéologique où l’on a découvert des ustensiles datant de plus de 3600 ans comme des poteries et objets importés de Chypre. Les participants au programme ont choisi de travailler à la préservation de ce site car ils le voient comme « un lieu de détente et de contact avec la nature, de plaisir d’être en plein air et de ballades ».

Tel Michal. Photo Josh Brandt

Leur projet de préservation a pour objet de sensibiliser le public sur Tel Michal et de faciliter l’accès de tous à ce site. Accompagnés par un coordinateur de la SPNI et de délégués de la municipalité d’Herzliya, ils travaillèrent pour réaliser leurs objectifs, en nettoyant le site des ordures laissées par les passants, en installant des bancs et des panneaux de signalisations fabriqués à partir de matériaux recyclés et en organisant des visites guidées avec des horaires réguliers.

 Parmi les évènements organisés, celui qui eut le plus de succès attira plus de 1000 visiteurs qui participèrent à des ateliers, des visites organisées et des conférences sur la riche biodiversité du lieu, comme par exemple la variété des animaux qui utilisent les mares hivernales (bassins remplis d’eau de pluie en hiver et secs en été) pour y pondre leurs œufs sans crainte que ceux-ci soient mangés par des poissons.

Autre résultat majeur de ce projet, le développement d’un fort lien intergénérationnel entre les seniors et les élèves de 5ème des écoles locales. Cet hiver, la classe reçut l’un des volontaires pour un débat sur Tel Michal et l’importance de préserver les sites naturels et archéologiques. La classe a ensuite organisé plusieurs fois des randonnées dans Tel Michal.  

Ces retraités ont eut un réel impact sur la municipalité et sur toute la société en amenant les générations futures à aimer et apprécier la nature et en rendant Tel Michal plus attrayante et accessible aux résidents d’Herzliya.

Tel Michal public tour. Photo Galia Limor Sagiv.

Selon les démographes, la population d’Herzliya va doubler d’ici 2030 et les responsables locaux du développement veulent construire un nouveau quartier dans une zone qui inclut le site de Tel Michal. Il est maintenant clair que la zone doit être préservée car elle fournit un accès de proximité à la nature et contient des éléments naturels uniques, sans compter la richesse des reliques archéologiques qu’on y trouve. La SPNI demande que des méthodes de planification de développement durable soient mises en place en y associant le public, de manière à ce que Tel Michal reste accessible aux résidents en tant que réserve naturelle urbaine pendant les années à venir.